Judith Gagnon
2489, 1- Les Tempus-Liberatis

2489, 1- Les Tempus-Liberatis

Résumé

Pour vous, nous sommes en 2022.

Pour nous, l’année n’a pas vraiment d’importance.

Je travaille au sein d’une agence gouvernementale secrète qui a vu le jour dans le futur, sur une planète mourante et atrophiée. Son but : parcourir le passé afin de protéger l’Histoire d’anomalies pouvant créer des brisures temporelles, causes de la mort inévitable de la Terre en 2489.

Je fais difficilement équipe avec Karin Schuster, née en 1918 dans une Allemagne qui se remettait de la Grande Guerre. Nos personnalités se combattent et s’opposent. J’ignore vraiment pourquoi nous avons été réunies.

Lorsqu’un élément nouveau apparaît au milieu de l’une de nos missions, les plans changent drastiquement.

Et si soudainement le temps devenait vraiment relatif ?

Ce qu’ils en pensent…

Julie Joannès, Simplement pro

L’histoire, elle commence réellement vers les 34% du livre.

Avant, on découvre un peu l’univers que l’auteur veut nous faire découvrir. Les allés et venus dans le temps sont intéressant, puisqu’ils relatent des choses passées. Les deux protagonistes sont attachantes, même si elle s’oppose complétement, on sent une espèce d’amitié qui voudrait se créer mais impossible des deux côtés (j’écris le premier retour à 38% !).

73% : Je suis totalement WTF ?! Comment est-ce possible ? Je ne dévoilerais pas + sur cette partie, mais je suis en haleine désormais.

L’histoire aborde beaucoup de nos réalités actuelles : le changement climatique, les tensions politiques… C’est une course à la recherche d’information dans le passé et de temps. J’ai beaucoup aimé les chapitres qui ramenait dans le passé. Les chapitres étaient généralement courts, alors on est très vite happé par l’histoire!

Je ne m’attendais pas à cette fin, mais je ne suis pas déçue, juste un peu triste.

Note : 16/20

Mes petites lectures du moment, C. Lauren

Bonjour Bookstagram 🤗, me revoilà aujourd’hui avec une nouvelle chronique 2489 T.1 les tempus-liberatis de Judith Gagnon.

~Mon Avis : ✨ J’ai bien apprécié me plonger dans l’histoire des tempus- liberatis, dès le début de l’histoire nous rentrons dans le vif du sujet, avec l’histoire de Valérie et de sa coéquipières qui nous tiennent en haleine, elles sont tellement prenantes et attachantes. ✨ Si vous aimez les histoires de coeurs, de combats, de voyages dans le temps, ce roman est fait pour vous, Je ne peux que vous le recommander, venez lire ces 250 pages. ✨ Dans le fil de l’histoire nous rencontrons des faits réels que notre vrai monde à vécu, qu’ils se sont produites dans notre passé et c’est ce qu’il fait me sentir imprégné à l’histoire et en prime ils nous donnent de la culture en lisant ces quelques lignes, elles nous font grandir notre soutient et leurs mémoires à travers notre lecture.

✨ J’ai dévoré les chapitres, il faut certe être bien concentré dès le début pour ne rien manquer comme information sur cette organisme du temps. ✨ Je me suis posée mille questions et j’ai supposé beaucoup de scénario pour imaginer la suite des événements et j’ai eu un pressentiment pour quelques morceaux mais la fin m’a bien surprise. 🌸 Je remercie l’auteure Judith Gagnon pour m’avoir fait confiance pour son roman pimenté.

🌸 Allez-vous le lire? L’avez-vous déjà lu? Qu’en avez-vous pensé? 🤗 Je vous souhaite une bonne lecture, une bonne soirée et à bientôt mes lecteurs. 💐

Tale of something

2489 : Les Tempus-Liberatis est un roman de science-fiction orienté voyages temporels, publié en février 2022 par Judith Gagnon. Il s’agit d’un roman autoédité québécois, donc simplement pour ce fait, je vous dirais de foncer pour découvrir une plume qui vous est peut-être inconnue ! L’histoire nous fait suivre Valérie, une jeune femme québécoise recrutée par l’Agence internationale du Temps, qui dissémine des agents à travers l’Histoire pour éviter la destruction de la Terre en 2489. Leur objectif ? Trouver, lors d’événements marquants, des « anachronismes », des voyageurs temporels arrivés là par accident et qui risquent, par leur simple présence, de faire capoter l’Histoire !

Un résumé qui m’a tout de suite plu, moi qui aime la science-fiction en général et la série Legends of Tomorrow ! Que ce soit dans un décor familier, au Québec, a été un gros coup de cœur aussi dans ma lecture. Mais pour en revenir à l’histoire, donc, nous suivons Valérie, qui doit faire équipe avec une ex-espionne venant tout droit de l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Le problème ? Les deux femmes ne s’entendent pas du tout ! Deux époques différentes, deux tempéraments opposés. Mais quoi de mieux que de tomber nez à nez avec des terroristes temporels pour se rapprocher ?

Les personnages sont à la fois le point fort et le point faible de ce roman, du moins à mes yeux de lectrice :

J’ai adoré découvrir les deux protagonistes, Valérie et Karin. Leur relation est atypique, ou du moins pas assez exploitée à mon goût en littérature de genre. Du FxF non toxique, tout en ayant ses challenges qui sont tout à fait appropriés et compréhensibles vu la situation dans laquelle elle se trouve. Et que dire individuellement d’elles ? On se retrouve avec des personnages qui assument leur sexualité (et un personnage féminin qui parle autant de sexe sans tabou, j’adore !) et un récit qui ne tombe pas dans les tropes d’oppressions de personnes LGBTQIA+. Je n’ai rien contre ces tropes, mais j’avais envie de pouvoir me concentrer sur le côté science-fiction du récit, tout en gardant dans un coin de mon esprit une romance sympathique.

Je parlais de point faible pour les personnages. Même si j’ai aimé le fond, l’exécution, parfois, m’a semblé un peu boiteuse. Certains dialogues tendent à être trop mécaniques, leur fluidité s’en trouve amoindrie, de même que leur réalisme. Plusieurs fois, je me suis retrouvée à lire des scènes un peu clichées, notamment du côté des scènes d’action. Ce n’est pas grave en soi, certaines m’ont fait penser à ce qu’on peut retrouver dans les films et m’ont fait sourire. Par contre, ce qui était assez frustrant à la lecture : trop d’explications ! Surtout pour expliquer le pourquoi du comment un personnage agit comme il le fait, ne laissant pas la place au lecteur de faire les connexions, voire ses propres interprétations. Il y a une insistance au début, aussi, sur le côté irritant de Karin, du point de vue de Valérie, ce qui fait beaucoup de répétitions pour relever toujours le même point.

Sortons un peu des personnages pour parler de ce que tout bon Québécois peut adorer dans ce roman (la poutine ! Non ?), et ce sont les références. L’idée de base du roman est absolument excellente pour nous permettre de nous plonger dans l’univers québécois. L’autrice nous fait revisiter plusieurs événements marquants de notre province – certes, pas forcément des événements joyeux – tout en nous gardant en haleine : la vigoureuse équipe réussira-t-elle à éviter que l’Histoire soit changée ? Que se passerait-il si un événement précis n’avait pas lieu ? Quelles seraient les répercussions ? Judith Gagnon nous propose aussi toute une réflexion assez pertinente : Si nous avions la possibilité de changer un événement tragique du passé, le ferions-nous, peu importe les conséquences ? Je ne suis moi-même pas sûre de la réponse !

Voilà donc ce que propose cette lecture, que je ne peux que vous conseiller, malgré les quelques maladresses et coquilles dans le texte. Par le titre, il semblerait qu’il s’agisse d’un premier tome. J’ai bien hâte de découvrir ce que va nous proposer l’autrice pour la suite !

Martine Lévesque, Les mille et une pages de L&M

Je vous recommande de vous laisser tenter, car les romans de Judith Gagnon sont très addictifs.

Un bon roman qui met en scène le voyage dans le temps, surtout dans des moments forts du Québec, et du futur. Un bon récit qui met en vedette Valérie, une jeune femme qui vient d’être recrutée par l’Agence internationale du temps, le mandat de cette agence, c’est d’empêcher que la Terre se détruise en 2489, en remontant le temps et ciblant des événements importants et être à la recherche de voyageurs temporels qui sont arrivés sur les lieux des événements historiques par hasard, mais que leur présence et leurs actions peuvent faire renverser le cours de l’histoire.

Par le fait même Valérie se retrouve à faire équipe avec une ex espionne très active dans le temps de la deuxième Guerre Mondiale, les deux personnages sont totalement à l’opposé l’une de l’autre donc leurs relations sont troubles et mouvementées. C’est certain qu’elles vont apprendre à faire équipe afin de réussir leur mission, au fil des pages, entre les deux femmes naîtra une relation qui déborde hors des sentiers professionnels, Judith Gagnon a un beau talent pour écrire des romances entre deux femmes sans choquer le lecteur et arriver à ce que les sentiments, l’amour transcende les mots et les pages. Chaque fois que je lis un roman de cette auteure, je suis toujours estomaqué par la richesse de son homoromance et de la beauté qu’elle dégage.

De plus, qu’à la fin, Judith Gagnon m’a laissé sur le désir de poursuivre les aventures des personnages et j’ai hâte de lire la suite de cette saga. Je vous recommande de vous laisser tenter, car les romans de Judith Gagnon sont très addictifs, j’ai eu de la misère de le mettre de côté. C’est dans un genre de science-fiction, de romance FxF, de récit apocalyptique que l’auteure nous offre cette nouvelle série de romans.