Judith Gagnon

Résumé

C’était il y a quinze ans. Émilie Jacob fut agressée à l’ombre d’une cour d’école dans son patelin natal. Les coups portés à la tête ont causé une amnésie partielle. Seules de vagues images reviennent jour après jour hanter son existence. Alors qu’elle apprend à vivre avec un stress post-traumatique depuis des années, la santé de sa mère la ramène dans le village où s’est passé son agression. Avec l’aide de sa meilleure amie, Béatrice, elle part à la recherche de sa mémoire. 

Que s’est-il passé ce soir là ? Qui l’a agressé et pourquoi ? Quelles répercussions cette agression a-t-elle eu sur elle et sur les autres ?

Et si Affronter sa mémoire devenait une libération ?

Le livre est prenant, envoûtant. On a du mal à s'en détacher.
L'histoire est bien écrite et bien ficelée !

Fabienne

Histoire magique je l'ai lu deux fois de suite tellement les personnages me touche. 

Nath

Le difficile se mêle à la tendresse. La fin est remarquable. J'espère relire une aussi bonne histoire d'ici peu......

Client Amazon

Histoire bien ficelée qui nous captive, on sent toute la sensibilité de cette auteure dans sa composition. 

Mille et une pages de L et M
Commentaire de Martine

J’ai vraiment apprécié la qualité du scénario qui ménage le suspens et dont l’histoire reste très fluide. 

Marielle Gargiulo

J'ai lu ce roman en très peu de temps, il a beaucoup d'émotions..

Ne pas hésiter à lire ce livre...

CN-GT

Un récit poignant, touchant, émouvant, [...]. Epoustouflant ! [...] Roman inoubliable qui me marquera, sans doute, à vie

Harry Potter
Suite à une agression homophobe, Émilie souffre d’un syndrome de stress post-traumatique. Elle n’a aucun souvenir de cette agression, elle souffre de crises de panique et a bien du mal à reprendre le fil de sa vie. Car l’agression a également précipité la rupture avec ses parents, très religieux et soucieux du « qu’en-dira-t-on » dans leur petit village de province. Elle lutte, jour après jour, pour remonter la pente et retrouver une vie correcte.
Quinze ans après cet épisode douloureux, la nouvelle du cancer en phase terminale de sa mère va la ramener dans son village d’origine et aux alentours pour tenter d’assembler toutes les pièces du puzzle. Sa meilleure amie, Béatrice, est là pour l’épauler dans cette quête difficile. De souvenirs en découvertes, trouvera-t-elle la lumière, au bout du chemin?
 
Une romance psychologique sur fond d’homophobie religieuse, au fin fond d’une province qui n’a pas évolué avec son temps, voilà ce que nous a concocté, cette fois, Judith Gagnon. Mêlant habilement le temps présent et les flashbacks, l’intrigue nous est dévoilée au fur et à mesure de l’avancement d’Émilie. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a du chemin à faire ! J’ai vraiment apprécié la qualité du scénario qui ménage le suspens et dont l’histoire reste très fluide. À aucun moment, on ne se perd ni dans le passé, ni dans le présent.
Le récit est riche également de ses personnages secondaires. Ceux-ci nous brossent un tableau, subtil et tout en contraste, d’une société qui a eu, voire qui a, du mal à évoluer vers la tolérance et bafoue les principes religieux les plus fondamentaux au nom d’un dogme archaïque. Heureusement qu’Émilie a su s’en extraire pour se libérer de ces carcans. Avec une mention spéciale pour Béatrice, ombre fidèle et précieuse, mais également pleine de vie et d’envies!
 
Et là, vous vous dites : mais elle est où la romance ? Là où l’on ne l’attend pas bien sûr ! Je vous laisse la découvrir, au fil de cette histoire riche en événements inattendus.
Ce livre vous fera vivre une tranche de vie entre l’homophobie et le conservatisme religieux, avec une héroïne pleine de ressources ! Ne ratez pas: « Affronter sa mémoire », par Judith Gagnon!
 

Le commentaire de Martine : 
Un très beau roman comme il fait du bien de lire quelquefois. 

Ce roman est un témoignage à la souffrance, à la violence, à la froideur, mais le plus beau, c’est que cette histoire est aussi le temps de la réconciliation, le temps de la rencontre, le temps de la libération. 

Émilie Jacob, le personnage principal, est partie depuis quelques années. Seule, elle vit avec ses souvenirs qui la bouffent peu à peu. Elle s’est rebâti une vie qui lui plaît, elle reste quand même fragilisée par tout ce qui s’est passé. Elle sera appelée à retourner dans son patelin, car sa mère qui vit ses derniers moments la demande. Elle devra jongler avec ses angoisses de retrouver sa mère après 15 ans de silence, de retourner au village où sont nés ses problèmes anxieux, de revoir d’anciennes connaissances. Ces situations anxiogènes vont-elles accentuer sa destruction psychologique ? 

Judith Gagnon a écrit une belle histoire bien ficelée qui nous captive, on sent toute la sensibilité de cette auteure dans sa composition. C’est certain que ce qui va ressortir de ma lecture est que ce récit transpire l’amour, eh oui, l’Amour avec un grand A.. C’est une lecture qui nous captive, on veut toujours en savoir plus sûr ce qui est l’initiateur du stress avec lequel jongle depuis 15 années Émilie. Elle s’était isolée de tout, sa famille, ses amis, son patelin, etc. Est-ce que ce retrait a permis à Émilie de se créer de nouveaux repères et de se refaire afin de revenir en force ? 

Je vous recommande ce roman, ce fut une lecture fascinante et captivante.  

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/02/affronter-sa-memoire-judith-gagnon-homoromance-editions-par-martine-levesque.html

Dans ce roman, nous partons à la rencontre d’Emilie Jacob. Partie depuis plusieurs années de son village natal pour se reconstruire, elle est malgré tout rester seule et a emporter avec elle pour seul bagage des souvenirs qui la hante et la fragilise toujours. A la demande de sa mère, elle revient pour être à son chevet. Mais après quinze ans de silence et d’absence, elle va devoir affronter d’anciennes connaissances, mais surtout son passé.
Ce retour aux sources sera-t-il bénéfique pour Emilie ? Arrivera-t-elle à faire face ?
Il faut parfois affronter ses démons pour pouvoir avancer…
Je me suis plongée dans ma lecture avec réticence étant dans l’inconnu, mais après un début difficile, je me suis finalement laissée emporter par la plume de Judith.
Tout au long du livre, j’ai été aspiré par l’émotion qui s’y dégage et que l’auteure a parfaitement su faire passer.
Ce roman est une ode à l’amour, à la vie. Une magnifique histoire d’amour et de tolérance.
Ce fut ma première expérience de ce genre littéraire, mais j’ai passé un agréable moment et je vous conseille de découvrir la jolie plume de Judith emplie de sensibilité qui vous touchera forcément.